Head-Lettre-4

Edito

Chers amis de Milosz,
Depuis sa création en 1966, notre association a plusieurs fois changé de lieu pour ses assemblées générales ; elle s’est associée à de nombreux événements, expositions, représentations théâtrales, récitals de poésies, conférences, colloques, dans des lieux divers, aussi bien en France qu’à l’étranger.
Ce qu’en revanche, elle a conservé comme un rituel immuable, c’est son pèlerinage printanier sur les lieux où Milosz vécut les moments de villégiature de sa maturité, ou il passa ses derniers jours, où il repose. Entre la mi-mai et début juin, depuis cinquante ans les amis de Milosz ont à cœur de se recueillir autour de sa tombe, de redire par des fleurs et des poèmes leur attachement et leur fidélité à son œuvre. Ajoutant ainsi une fête mobile au calendrier, ils ont fait de Fontainebleau, année après année, le lieu de mémoire par excellence des lecteurs et admirateurs du poète.

Le bureau du Comité Directeur


img1-lettre4

Sur vos agendas

Dimanche 29 mai 2016. Notez bien que c’est le dernier dimanche de mai qu’a lieu notre rencontre annuelle de Fontainebleau, qui constituera l’un des temps forts de notre cycle d’événements à l’occasion du cinquantenaire des « Amis de Milosz ».
Découvrez le document de présentation avec le détail de la journée et toutes les informations pratiques, en téléchargement ici même (PDF – 254 Ko)


img2-lettre4

Milosz et l’Hôtel de l’Aigle Noir

C’est dans cet hôtel qu’affectionnait Oscar Milosz que se réuniront pour déjeuner les participants à la rencontre du 29 mai 2016 : un beau buffet d’anniversaire les attendra en effet dans les salons prestigieux de l’Aigle Noir. Une fois n’est pas coutume, nous avons souhaité, à l’occasion du cinquantenaire des Amis de Milosz, retrouver ce cadre qui fut si familier à notre poète. Vêtu de son éternel costume gris tourterelle, celui-ci y avait ses habitudes, dans sa « bonne chambre 44 », volontiers transformée en volière, comme nous l’a rappelé bien des années plus tard la fille du propriétaire, Mme Duvauchelle. Témoin de la fidélité à la fois d’Oscar Milosz à ce lieu et de la famille Lézier-Duvauchelle à cet illustre résident, une plaque fut dévoilée en 2005.

Photo. Janine Lézier-Duvauchelle et Janine Kohler devant la plaque dédiée à Oscar Milosz devant l’Hôtel de l’Aigle Noir (septembre 2009, cl. R. Kohler).


Des récitals de poésie consacrés à Oscar Milosz sont annoncés pour l’automne prochain. Comme la Gazette l’a déjà signalé en mars dernier, notre ami Zygmunt Blazynsky compte reprendre son spectacle « Milosz, les hautes solitudes », dont la programmation en novembre 2015 a subi les conséquences des attentats parisiens. Par ailleurs, notre association a sollicité la Bibliothèque de l’Arsenal pour organiser une soirée de lecture de poèmes. Nous attendons avec impatience la programmation de la Bibliothèque pour connaître l’issue de cette initiative !


img3-lettre4

Disparition de Claude-Henri Rocquet
(1933-2016)

Le 24 mars dernier, Claude-Henri Rocquet nous a quittés. Cet écrivain à l’œuvre abondante, qui fut aussi bien poète, dramaturge et critique d’art, qu’enseignant et comédien, a offert en 2009 une belle lecture de L’Amoureuse Initiation d’Oscar Milosz. Lecture d’extraits, d’abord, au Théâtre du Nord-Ouest, qui a abouti par la suite à l’édition d’un texte publié par ZurfluH (réédité depuis par Dominique Daguet dans ses Cahiers Bleus en 2014). Claude-Henri Rocquet était venu à Fontainebleau en 2010 en compagnie de son épouse Anne Fougère pour présenter cette étude magistrale du roman de Milosz, qu’il resitue dans l’itinéraire spirituel du poète. Progressant avec un souci presque pictural du détail et avec une grande sensibilité aux multiples échos du texte, il y explore notamment de façon pénétrante et délicate la figure de la sœur et le motif de l’inceste. Il souligne également l’originalité d’un récit qui agit comme un rêve : « L’art de se tenir entre l’apparence du réel et la réalité du songe, entre la nuit et le jour, entre chien et loup, n’est pas dans cette œuvre la chose la moins admirable ; et c’est l’une des raisons de l’envoutement qu’elle exerce ».

Cl.-H. Rocquet, O.V. de L. Milosz et l’Amoureuse Initiation, Editions Les Cahiers Bleus, 2014, 93 p.
Mise en ligne : portail Le Parvis des Alliances.

Photo. Présentation de son étude consacrée à O. Milosz par Cl.-H. Rocquet le 1er décembre 2009 dans les locaux des éditions de L’Harmattan à Paris (Cl. R. Kohler).


« Toutefois le désir me vint très tôt de poursuivre cela que vous ne connaîtrez jamais : l’Amour immense, ténébreux et doux. Plus d’une fois je l’ai cru tenir : ce n’était qu’un fantôme de flamme. »
(Miguel Mañara)

img4-lettre4

Ci-dessus, illustration de couverture de la nouvelle traduction de Miguel Mañara par Franco Membrini, réutilisée pour l’affiche du spectacle du 22 mars 2016 à Ancône.


Miguel Mañara en Italie

Le 22 mars 2016, une troupe de théâtre de l’université polytechnique des Marches, à Ancône, a proposé une représentation du mystère de Milosz, mis en scène par Luca Talesi. Cette information succincte, relayée par une alerte de Google, met en évidence une fois de plus l’extraordinaire fortune de cette œuvre dramatique au-delà des Alpes depuis environ un demi-siècle. Il ne s’écoule guère d’années sans que nous surprenne l’apparition d’une nouvelle édition en italien du texte de Milosz, souvent sous forme numérique désormais, ou la mention d’une mise en scène de l’œuvre. Le festival de Rimini n’accueille-t-il pas régulièrement ce spectacle depuis plus de trente ans ? Et non loin de là, également sur l’Adriatique, Ancône n’a-t-elle pas baptisé son centre culturel « Miguel Mañara » ? A l’origine de cet engouement transalpin, signalons la lecture enthousiaste du mystère de Milosz par le prêtre fondateur du mouvement catholique Communion et Libération, Don Luigi Giussani (1922-2005). Marqué lui-même par le magistère de Don Giussani, Franco Membrini, spécialiste de Dante, a publié en 2014 une nouvelle traduction de Miguel Mañara, accompagnée d’un commentaire.


Apportez-nous votre soutien : optez pour le don

Notre dernière assemblée générale a été l’occasion de souligner l’intérêt de recourir aux formes défiscalisées de don. Notre association a engagé les démarches pour être autorisée à recueillir des fonds avec la possibilité pour les donateurs de déclarer ces sommes dans leur feuille d’impôts. N’hésitez pas à nous contacter et à nous apporter votre soutien, dans la mesure de vos moyens. Aidez-nous à poursuivre notre action en faveur de la reconnaissance et de la diffusion de l’œuvre d’Oscar Milosz ! Vos dons contribueront en particulier à l’organisation du colloque Oscar Milosz prévu à Paris en 2017.


La Gazette d’Oscar – Toutes les lettres
Contactez-nous
Accueil